Commentaire de Fergus
sur NDDL : lieu inattendu d'une résistance irréductible


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 28 juin 2016 09:33

@ bakerstreet

Rassurez-vous, je n’ai pas la moindre action de Vinci, pas la moindre action tout court d’ailleurs ! smiley

Sur la justification du projet, il y a des arguments sérieux, quoi que vous en disiez. A commencer par la progression du trafic de 8 % par an depuis une décennie à Nantes-Atlantique. Avec à la clé des problèmes de parking sur place dans un espace devenu trop réduit.

Ajoutez à cela les nuisances sonores pour les populations riveraines de l’aéroport, notamment à Bouguenais. Autre chose que l’on oublie trop souvent : l’actuel aéroport est construit en bordure de la réserve naturelle du lac de Grand-Lieu, une cohabitation pour le moins baroque. Or, l’abandon de Nantes-Atlantique pourrait permettre de restituer des espaces à cette réserve naturelle.

Autre chose peu évoquée : les habitants de Rennes sont évidemment très favorables à NDDL ; et pour cause : le nouvel aéroport serait accessible en 40’ seulement et permettrait de transférer une grande partie des activités voyageurs de l’actuel aéroport rennais de Saint-Jacques-de-la-Lande.

En face, les arguments de préservation des espaces humides et de l’activité agricole sur un territoire de bocage pèse évidemment d’un grand poids, et ce n’est pas moi qui le contesterais eu égard à mon profil d’origine paysanne. Je note néanmoins que l’argument de perte de terres cultivables fait pour le moins sourire dans un pays - la France - qui met toujours plus de terres en friche chaque année.

Bref, les choses sont infiniment moins simples que vous l’affirmez !


Voir ce commentaire dans son contexte