Commentaire de Patrick Samba
sur NDDL : lieu inattendu d'une résistance irréductible


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Patrick Samba Patrick Samba 28 juin 2016 11:20

@sarcastelle
.
Et si l’avion sur une ligne régulière ne transporte que 50 passagers au lieu de 800 (800x3=2400litres/100km), ça fait tout de même près d’une cinquantaine de litres par passager et par 100 km (2400/50=48) et 4000 litres par passager pour un trajet de 8000 km (France-Antilles par ex)...


Voir ce commentaire dans son contexte