Commentaire de Anthrax
sur Brexit. Quand les sentinelles du capital crachent sur le peuple


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Anthrax 7 juillet 2016 20:04

Ppapier pompeux pompier style inauguration de vespasienne sous la 3 eme République. 

Le problème c’est que les envolées lyriques se heurtent à la dure réalité de l’économie et de la finance.Six gérants britanniques de l’immobilier ont suspendu les rachats de parts sur certains fonds immobiliers depuis lundi. Pris ensemble, ils totalisent 15 milliards de livres sur un total de 24,5 milliards commercialisés dans cette catégorie auprès des particuliers. Pour faire court, Ils n’ont pas assez de cash pour rembourser les clients qui veulent sortir
Ce qui nous place dans la configuration du krach de l’immobilier d’aout 2007. 
On n’en est pas là, mais tes tremolos sur les « sentinelles du capital » sonnent comme un sifflet à deux balles dans un concert de klaxons. Il va y avoir des morts. C’est certain. Et malheureusement ce ne seront pas les banquiers. Too big to fail. Mais de pauvres types qui avaient placé un peu d’épargne dans ce qu’on leur promettait. A cause d’idéalistes dans ton genre, ignorant des réalités économiques, qui leur ont bourré le mou, ils ont cru qu’en votant brexit ils retrouveraient l’Angleterre de Thatcher et pourquoi pas celle de Queen Victoria. 
Encore une fois ce sont les mêmes qui vont payer les violons du bal sans avoir dansé.

Voir ce commentaire dans son contexte