Commentaire de Pie 3,14
sur Le peuple russe : majorité invisible


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pie 3,14 25 juillet 2016 12:50

@roman_garev

L’Ukraine comme débris de l’URSS...c’est faire bien peu cas de l’histoire de ce pays.

Une région aux multiples influences, carrefour prospère de nombreux peuples et royaumes, scandinave, tatar, polonais, lituanien, mongol, cosaque, austro-hongrois et bien entendu russe.

Une nation qui s’est inventée au XIXème, comme toutes les nations, a connu une brève indépendance de 1917 à 1920 puis est entrée dans l’orbite soviétique. 

Le pouvoir russe ne supporte pas l’idée d’une Ukraine indépendante éloignée de sa sphère d’influence. Il joue la politique du pire en soutenant le séparatisme russophone dans l’Est du pays en espérant une rupture façon Tchécoslovaquie avec l’Est rattaché à la Russie en plus de la Crimée annexée et et une Ukraine croupion affaiblie à l’Ouest.

Il y a des minorités russes dans tous les pays nés de l’éclatement de l’URSS. Moscou ne trouve rien à redire tant que ces pays demeurent politiquement et économiquement étroitement liés à la Russie. En revanche, il agite le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes dès qu’un pays montre des velléités d’indépendance ou sort de son orbite (cas de la Transnistrie en Moldavie).

Il n’y a pas de majorité invisible, il y a seulement une réal politique très cynique qui ne s’embarrasse pas de grands principes.

Voir ce commentaire dans son contexte