Commentaire de JC_Lavau
sur Le peuple russe : majorité invisible


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JC_Lavau JC_Lavau 26 juillet 2016 12:31

La Finlande a été colonie de la Suède durant plusieurs siècles.
Il reste une minorité suédophone en Finlande. Il n’y a pas de guerre linguistique en Finlande, contrairement à la Belgique et l’Ukraïne. Le suédois et le finnois sont deux langues officielles, avec en plus les parlers sames régionaux.
Le frère et la soeur Jansson, auteurs de la savoureuse série de BD des Mumintrollerne, appartiennent à cette minorité suédophone.

Il n’est pas contestable que le 18 juillet 1863, le ministre de l’intérieur Piotr Valouïev a interdit l’enseignement du biélorusse et de l’ukraïnien, sous prétexte que ce sont « des langues inexistantes ». L’empire tsariste s’étant éteint en 1917, il me semble qu’à présent le délit est prescrit. Non ?

Dans ces conditions, quel était l’intérêt de se précipiter dans la guerre linguistique qui est au pouvoir depuis février 2014 ? C’était un délire de psychotiques sous influence criminelle.

Cela pose le problème du but réel de la stratégie étazunienne : voulait-elle prendre l’Ukraïne pour en faire un vraie base OTAN, truffée de missiles braqués sur la Russie ?
Ou voulait-elle ne prendre que la Crimée (les navires US étaient déjà en route pour s’y installer) et surtout détruire le restant de l’Ukraïne, y installer le chaos total pour cinquante ans ? Ainsi pour tout ce temps là, l’Ukraïne ne pourrait jamais jouer son rôle naturel de pont entre l’Europe et la Russie. En tout cas, c’est depuis 2014 la seconde branche de l’alternative qui est réalisée : le pays est quasiment détruit, et irréparable.

Tabarnak aussi est détruit dans sa tête, mais ce n’est qu’un dommage collatéral, comme les pervers en produisent tant chez leurs vassaux et nervis.


Voir ce commentaire dans son contexte