Commentaire de Yaurrick
sur Vrais chiffres chômage Juin 2016, 18000 chômeurs de plus, malgré 340200 radiés ce mois


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Yaurrick Yaurrick 31 juillet 2016 13:36


@Ar zen : La Suisse a en tout cas l’immense avantage de ne pas laisser tout le pouvoir à un seul groupe. Ce n’est certainement pas parfait j’en conviens, mais cela fonctionne véritablement mieux qu’en France.

Vous utilisez un argument d’autorité pour affirmer quelque chose qui n’est même pas vrai : il y a de moins en moins de pauvreté dans le monde, l’extrême pauvreté ne fait que diminuer.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e1/USAID_Projections.png
https://www.quora.com/Why-their-has-been-so-much-growth-in-the-world-and-so-little-reduction-of-poverty
Bizarrement, la situation se dégrade dans les pays où l’état est obèse et très socialisant : la France en est l’exemple le plus frappant.

Vous faites l’erreur de considérer la richesse relative, ce qui n’a aucun intérêt (à part de susciter l’envie et la jalousie). En France, on utilise la richesse moyenne : du coup si la partie des plus riches progresse, mathématiquement la richesse moyenne progresse, et fait dégringoler les moins riches, alors que leur situation n’a pas évoluée.
Il vaudrait mieux considérer la richesse médiane, mais cela de tout façon reste statique, ne prenant pas en compte l’évolution des ménages lors de leur carrières.

En outre, je passe sur la stupidité sans nom de penser que les inégalités doivent être corrigées : les hommes sont tous différents, en capacités, en aspirations et aussi malheureusement en terme de chance (santé, pays de naissance).
Cela ne vous plaira pas, mais réduire les inégalités sous la contrainte conduira nécessairement à la pauvreté. Et malheureusement, il n’existe pas de système parfait qui solutionnera ce problème : le moindre mal est de laisser faire le libre-échange et le capitalisme : le résultat est bien meilleur que toutes les actions d’ONG et des états.

On peut débattre sans fin de la répartition des richesses dans une entreprise mais une chose est sure : les salariés obtiennent de façon la plus grande part des richesses produites.
https://minarchiste.wordpress.com/2013/11/07/la-dictature-du-capital/

De plus l’entreprise a certainement des besoins d’investissement pour une croissance future, ce qui se traduit par des emplois ou de meilleurs salaires, et doit payer des impôts : ce sont donc souvent les actionnaires qui reçoivent les bénéfices restants (pour peu qu’il y en aient) et c’est une faible partie des richesses créées.

Équitable ce signifie quoi pour vous ? Les salariés reçoivent déjà leur part, et bien souvent ont des primes ou bonus si les résultats sont bons.
Les dirigeants reçoivent aussi leur part, et ont des salaires élevés du fait de leur capacité à démultiplier les richesses. Après, le fait que les bonus et autres parachutes soient élevés même en cas d« échec, c’est à mon sens un problème qui ne doit concerner que les payeurs donc les actionnaires. Mais la pratique du »say on pay" se répand de plus en plus, et permet aux actionnaires de voter la rémunération des dirigeants, ce qui est juste, car ce sont les payeurs et donc les seuls légitimes à se prononcer.


Voir ce commentaire dans son contexte