Commentaire de eau-du-robinet
sur Mélenchon or not Mélenchon


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eau-du-robinet eau-du-robinet 2 octobre 2016 16:03

suite du précédent message :
.
CONCLUSION : Ce que Mélenchon ne dit pas :
.
En conclusion, il est fondamental, non seulement de bien comprendre ce que Mélenchon dit, mais aussi de bien comprendre ce qu’il ne dit pas, et ce qu’il se refuse à dire.
.
Si l’on visionne attentivement son discours, ou si l’on relit le verbatim, force est de constater qu’au moment où il s’exprime sur l’avenir de l’UE :
.
– Mélenchon ne dit pas un mot du rôle de Washington dans la prétendue « construction européenne »,
.
– Mélenchon ne dit pas un mot des 28 intérêts nationaux divergents qui engendrent un auto-blocage permanent,
.
– Mélenchon ne dit pas un mot des articles précis des traités européens, qui sont la résultante fatale de cette conflagration d’intérêts contradictoires,
.
– Mélenchon ne dit pas un mot du caractère nécessairement anti-démocratique d’une construction politique prétendant rassembler 28 peuples totalement différents, avec des histoires, des langues, des économies, des structures sociales et anthropologiques totalement différentes,
.
– Mélenchon ne dit pas un mot de l’impossibilité de modifier une virgule des traités sans l’accord unanime des 28 États-membres, donc de « changer profondément l’organisation de l’Europe ».
.
– Mélenchon ne dit pas un mot des conséquences qu’aurait, pour la France, le fait de prétendre rester dans l’UE tout en refusant d’appliquer les traités européens que nous avons juridiquement ratifiés. La France serait aussitôt déférée devant la Cour de justice de l’Union européenne et immanquablement condamnée, et ensuite déférée, si nécessaire, devant la Cour internationale de justice de l’ONU. Non seulement nous serions contraints au bout du compte, soit d’obéir aux traités, soit de quitter l’UE, mais nous aurions entre-temps ruiné le crédit moral de la France dans le monde.
.
– Mélenchon ne dit pas un mot de la possibilité de sortir de l’Union européenne, de façon sereine et juridique, par l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE).
.
– Mélenchon ne dit pas un mot du fait que la victoire du Brexit, au Royaume-Uni, n’a pas du tout été le fruit du « pire », mais d’un rassemblement du peuple britannique au-delà du clivage droite-gauche, dans lequel une grande partie des Travaillistes et plusieurs grands syndicats avaient appelé à voter pour le Brexit.
.
En particulier, Mélenchon ne dit pas un mot du fait que ce sont les circonscriptions les plus ouvrières du Royaume-Uni qui ont le plus voté en faveur de la sortie de l’Union européenne, tandis que c’est à la City de Londres et dans les circonscriptions électorales les plus huppées du royaume que le refus de sortir de l’UE a recueilli les meilleurs scores.

https://www.upr.fr/actualite/france/decryptage-mots-melenchon-contourne-question-fondamentale-de-leurope-perspective-de-2017
.
.


Voir ce commentaire dans son contexte