Commentaire de Jeussey de Sourcesûre
sur Ce qui se passe quand la Chine investit en Afrique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 29 octobre 2016 16:49

Il y a deux choses dans cet article : le projet lui-même et le financement du projet.


Le projet lui-même ressemble, y compris dans ses justifications keynesiennes, à Brasília qui devait être le tremplin de l’économie brésilienne pour une envolée décisive en s’appuyant sur l’exemple du new deal américain qui aurait fait redémarrer l’économie américaine grâce aux grands travaux lancés par l’état (en fait, l’économie américaine a redémarré avec le seconde guerre mondiale et la production massive d’armes, d’avions et de bateaux, pas avec les barrages et les autoroutes). Brasilia n’a pas fait décoller le Brésil.

Le financement du projet est assuré par le chinois. De ce côté-là, les chinois concernés (qui sont très certainement des privés, en fait) vont faire une belle affaire comme les financeurs privés de l’effort de guerre américains se sont énormément enrichis par le remboursement de leurs prêts par les impôts des contribuables américains.

Voir ce commentaire dans son contexte