Commentaire de Roberton
sur Et désormais : évacuation progressive ou trêve hivernale à Notre-Dame-des-Landes ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Roberton 2 novembre 2016 19:33

Construir un aéroport alors que nous arriverons à un maximun de production de pétrole dans les 10 prochaines années ne me paraît pas très intelligent,

Oubliée la loi de conservation de l’énergie ? Lavoisier : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Tout ce que nous utilisons ne sont que des matières premières transformées grace à l’énergie, pas de transformation sans énergie et pas d’énergie sans transformation. Le pétrole conventionel décline à 5 % l’an, nous devrons trouver et produire l’équivalent de 55 millions de barrils jours en 2035 (entrevue Christophe de Marjorie 12/02/2013 sur BFMTV).

Depuis les années 80 nous consommons plus que ce que nous trouvons, depuis 2000, 100 milliards trouvés pour plus de 400 milliards de barrils consommés, rappelons que en 2015 les compagnies pétrolieres ont trouvées 2,8 milliards de barrils pour une consommation de 34 milliards et moins de 1 milliard en 2016.

Dans l´agriculture, le pétrole et le gaz servent à fabriquer les engrais, 180 millions de tonnes de fertilisants (N-P-K)) et les phytosanitaires indispensables à l’agriculture moderne. Sans eux, les rendements s’effondrent. Dans les 20 ans nous passerons le pic de production de phosphore qui n’a aucun remplaçant. Nous utilisons aussi du diésel (100 à 150 litres pour ha/an pour planter, traiter et récolter) pour la mécanisation, oubliez le tracteur électrique. 1 camion sur 2 transportent des aliments, chaine du froid etc...Dire que nous voulons un monde durable, c’est possible avec 1 ou 2 milliards d’habitants, mais ce sera le retour en 1800 avant la révolution industrielle. Autre aspect intéressant, nous couvrons d’infrastructures l’équivalent d’un département tous les dix ans. Jusqu’à quand ?

Moins de pétrole, moins de transport, déclin de la société.

« Celui qui croit que la croissance peut être infinie dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »Kenneth Boulding (1910-1993), président de l’American Economic Association.

2 vidéos pour comprendre.

https://www.youtube.com/watch?v=o7805tvS9hc

https://www.youtube.com/watch?v=mqhC6uI8TUY

Une étude sur la dépletion du pétrole :

http://rsta.royalsocietypublishing.org/content/372/2006/20120448


Voir ce commentaire dans son contexte