Commentaire de jjwaDal
sur Planète vivante ? Pour combien de temps ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 2 novembre 2016 20:28

La vie sur Terre n’a pas plus de soucis qu’à l’époque où la Terre connue une glaciation quasi générale ou après les quelques très gros impacts écocides du lointain passé.
C’est nous qui avons un sérieux problème de santé mentale et même de moralité, individuelle et collective.
Nous sommes déjà très mal éduquée par un fond religieux qui nous présente comme la race supérieure qui a « tout pouvoir » sur le reste des espèces vivantes. L’origine de cette idéologie raciste provient peut-être du fait que nous plaçons une caractéristique au dessus de toute autre valeur ou notion, celle de l’intelligence. Celle de tout raser bien sûr au nom du droit du « plus fort ». Donc, si un virus s’avère plus fort que nous il aurait autant de légitimité à « abuser » de ce pouvoir que nous...
Nous sommes ensuite dans la situation d’un hériter (inespéré) d’une immense fortune qu’il va dilapider de son vivant sans songer aux autres et même à sa propre descendance.
Nous le qualifierions de « parfait salaud » , mais qu’ont fait 1 milliard de personnes sur un laps de temps très court avec la moitié des réserves de pétrole conventionnel (les plus accessibles, les moins coûteuses à exploiter ? Et les besoins immédiats à venir du reste du monde, comme ceux prévisibles des générations futures ? Facile de se donner bonne conscience en se disant qu’ils auront la fusion thermonucléaire ou extraieront de l’énergie du vide quantique... Qu’en savons-nous ? Et à quel coût d’ailleurs ?...
Nous avons aussi un très gros problème de compréhension de ce qu’est un effet de seuil. Une tumeur cancéreuse peut décupler de taille de façon invisible un bon moment dans un corps humain mais un doublement de 1 micron à 10 micron n’a pas les mêmes conséquences sur un organisme humain qu’un passage de 1 à 10 cm. Un moment vient où la taille du parasite par rapport à son hôte parasité le détruit.
En fait le problème posé par 7/10 milliards d’humains aspirant à notre mode de vie ne se conçoit qu’à travers des chiffres et des concepts quand nous avançons tous à l’affectif sinon au mythe qui nous dis que nous sommes minuscules par rapport à la Terre et que ça a été avant et que linéairement la tendance va se prolonger.
Nous sommes comparables à une colonie de bactérie sur boîte de Petri. Nous dévorons toutes les ressources disponibles sans penser au lendemain. Sauf que les bactéries ne peuvent savoir, quand quelques-uns parmi nous savent... Les chiffres sont parlants, autant qu’un examen moral honnête de nos comportements collectifs et individuels.
Nous iront exactement là où nous connerie nous mènera. A moins de grands changements, je dirais que nous sommes presque arrivés...


Voir ce commentaire dans son contexte