Commentaire de JL
sur L'Union Européenne, l'escroquerie du siècle !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JL JL 26 décembre 2016 09:25

Bpnjour Nicole Cheverney,

 
J’ai lu cet article en modération, et j’ai un peu oublié mes éventuels commentaires, mais pas de souci : ils étaient tus positifs.
 
 Etant donné que votre article est le premier publié en ce lendemain de Noël, permettez moi de copier-coller ici un commentaire.
 
 Entendu ce matin Anthony Bélanger, le nouveau Bernard Guetta de France Inter auto-investi de la fonction de porte parole de l’UE, au sujet de la dernière résolution de l’ONU condamnant Israël, je résume :
 
’’ Israël qui est respectueux des résolutions de l’ONU à qui il doit son existence, voit comme une trahison le refus d’Obama d’opposer son Veto à la dernière en date. ’’
 
 On sait que les activistes pro-israéliens sur ce site se plaignent ad nauseam de l’ONU au motif que cette organisation internationale, le seul véritable embryon de communauté internationale, a voté 350 (trois cent cinquante) résolutions condamnant la politique de l’Etat hébreux dans le conflit, israëlo-palestinien : ces jérémiades répétées constituent un formidable modèle d’anthologie en matière du fait hautement condamnable de se prévaloir de ses turpitudes. 
 
 Cette déclaration d’Anthony Bélanger fustigeant la Obama au seul motif que les USA ont toujours opposé leur Veto aux décisions condamnant Israël - 35 selon lui - est à mes yeux à ranger en place d’honneur dans le panthéon des crapuleries.
 
 Je le remarque au passage que Anthony Bélanger, en charge de faire l’édito matinal de France Inter la radio payée par les Français, n’a pas dit un mot sur la catastrophe aérienne qui s’est produite au dessus de la Mer Noire en ce jour de Noël, d’un avion russe qui s’est crashé avec 90 personnes à bord dont 60 membres des Cœurs de l’Armée Rouge, et qui ne compte aucun survivant. 
 
 Comble de notre peine, ces musiciens, véritable trésor national russe, se rendaient en Syrie pour y donner un concert en l’honneur de la victoire russo-syrienne sur les terroristes et les rebelles soutenus par l’Otan.
 
 J’adresse ici mes condoléances les plus attristées aux familles des victimes et à tout le peuple russes. Je ne sais pas pourquoi je pense soudainement à l’assassinat de l’archiduc-François Ferdinand à Sarajevo. 

Voir ce commentaire dans son contexte