Commentaire de manu
sur La progression fulgurante de l'audience de François Asselineau et de l'UPR peut-elle être stoppée ? (1/2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

manu manu 1er février 2017 21:51

@Lamalice

Pourquoi tu veut que je dise à ayoub que c’est un enc... je m’en fou de lui, et néo nazi il doit être au courant, lui et ce qui le côtoient contrairement à d’autres.

Je me répète car vous esquivez.
Je m’en fou de se que tu es ou crois être je te parle de celui qui se présente aux présidentielles.

C’est pas n’importe qui qui organise des conférence dans ce bar, et son ancien pote jean Robin est clairement d’extrême droite.

Je ne me crois pas meilleur que les gens d’extrême droite identitaire ou xénophobe et je ne leur fait pas la morale (je suis nietzschéen), mais qu’il ne se fasse pas passé pour se qu’il n’est pas avec son programme du CNR, ou avec l’UPR n’est ni de droite ni de gauche, ben oui c’est clair il est d’extrême droite et réactionnaire.

- Progressiste  : qui veut aller de l’avant, est pressé d’être dans le futur, qui sera forcément mieux. Fait tout pour hâter le changement ( + ou - « extrême gauche » dans les divisions actuels )
 
- Conservateur : est satisfait de sa petite vie, ne se pose pas de grandes questions philosophiques, aimerait éviter de grand chambardement type guerres ou révolutions (+ ou - « PS/UMP »). Tente de s’adapter tant bien que mal aux évolutions en sauvegardant l’essentiel (si essentiel == acquis sociaux, alors gauche ; si essentiel == épargne, alors droite )
 
- Réactionnaire : très mécontent des évolutions. « C’était mieux avant » (les années 50, etc.). fait tout pour retourner en arrière et aux bons vieux fondamentaux éthiques du « sens commun/tradition ». (+ ou - extrême droite )


Voir ce commentaire dans son contexte