Commentaire de eau-du-robinet
sur La face sombre de Wikipedia (1) : le cas François Asselineau


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eau-du-robinet eau-du-robinet 1er mars 2017 16:40

@wesson
.
— début de citation —
.
« désolé de vous l’apprendre l’UPR, mais vous êtes bel et bien des trolls du net.  »
— fin de citation —
.
Vous confondez le termes TROLL et militants politiques !
.
Le Troll c’est vous car ce n’est pas la première fois que vous nous traité ainsi...
.
Vous par contre vous êtes aussi un menteur !
Vous avez écrit :
.
— début de citation —
"
Vous prétendez défendre votre liberté d’expression, mais en réalité vous ne faites que réclamer un accès privilégié aux vecteurs de l’information..."
— fin de citation—
.
Faux !
Nous nous battons entre autres pour l’intérêt général, pour le rétablissement de la démocratie au sens large, mot qui rime avec souveraineté et notre programme est la preuve :
https://www.upr.fr/wp-content/uploads/docs/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%20V10.pdf
.
Il ne peut y avoir de la démocratie sans la souveraineté du peuple !
.
Nous demandons un temps d’accès aux grandes antennes qui correspond proportionnellement au nombre des voix obtenue à la dernière élection.
.

Voici des extraits de notre dernière lettre à la CSA

L’ensemble de ces constats factuels, chiffrés et vérifiables, démontre que l’UPR et son président sont privés de la présence médiatique à laquelle ils ont droit.
L’absence systématique de François Asselineau de toutes les émissions radio et télévisées d’audience nationale constitue un légitime motif d’indignation et d’exaspération pour les 190.000 électeurs de l’UPR de décembre 2015, qui sont aussi des contribuables acquittant la redevance audiovisuelle et qui exigent que leur opinion soit dûment représentée dans les médias qu’ils financent
.
Par conséquent, le Bureau national de l’UPR demande de la façon la plus solennelle au CSA d’entreprendre sans attendre une action afin que François Asselineau bénéficie, dès à présent, d’un accès aux médias audiovisuels de grande diffusion :
1) qui soit proportionnel au score de 0,9 % des suffrages exprimés que l’UPR a obtenu aux élections régionales.
Cela signifie que François Asselineau doit bénéficier, dès ce mois de septembre, de 0,9 % du temps consacré par les médias à la politique partisane – et donc, par exemple sur le seul créneau des « matinales », d’une à deux invitations par mois
a minima sur les plus grands médias audiovisuels ;
source :: https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2016/10/UPR-CSA-Lettre-du-19-septembre-2016.pdf
.


Voir ce commentaire dans son contexte