Commentaire de Hervé Hum
sur Lettre ouverte aux Insoumis soumis et aux Insoumis anéantis


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 2 mai 2017 11:59

Ami électeur, si dès la première bataille que tu perds tu considères que, sans que ce choix ait obligatoirement ton approbation, tu n’a plus qu’une possibilité de vote au prochain scrutin, c’est que tu te soumets. Et si tu ne va pas voter ou voter blanc à ce scrutin, ça veut juste dire qu’en plus d’avoir perdu tu es mort.

vous savez, ne vous en déplaise, mais voter l’un ou l’autre, c’est se soumettre à l’un et à l’autre, donc, quel que soit celui qui gagne, puisque vous légitimé l’élection.. Vous préférez vous soumettre à MLP ? c’est votre choix, mais de là à croire que le fait de voter pour elle vous évite de vous soumettre, est aussi absurde que de donner son argent au voleur pour se dire qu’on a fait oeuvre de charité plutôt que d’être dépouillé.

Par contre, voter blanc ou nul, c’est refuser de se soumettre, refuser d’avoir perdu et de mourir.
C’est s’abstenir qui veut dire s’avouer vaincu et mort. L’erreur étant de la confondre avec le vote nul ou blanc.

Chaque type de vote à son sens propre, sinon, il y aurait pas lieu de les distinguer, mais c’est vrai qu’aujourd’hui, ce genre de subtilité n’existe plus, vaincu par la propagande visant à abrutir par une overdose de consommation d’images qui ne font plus sens.


Voir ce commentaire dans son contexte