Commentaire de Alren
sur Tout-En-Pognon, notre pharaon de l'ère Hanouna


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alren Alren 9 mai 2017 19:51

@Jordi Grau

j’ai pensé - comme pas mal de monde - qu’il serait un peu plus facile de résister à un gouvernement Macron qu’à un gouvernement FN.

Ben, vous avez eu tort ! Vous n’avez pas analysé la situation comme l’aurait fait un joueur d’échecs.
Il est n’est pas impossible que Macron obtienne la majorité absolue de députés à l’Assemblée nationale et alors il pourra casser le code du travail, la sécurité sociale, les services publics et imposer une nouvelle cure d’austérité à tous ceux qui ne vivent pas de spéculation boursière ou sont les larbins de ceux-ci.
Les manifs divisées et réprimées aussi brutalement qu’à l’ère Hollande n’empêcheront pas ce désastre dont la France tout entière ne se relèvera pas.
Le CETA ratifié, il y aura exploitation du gaz de schiste français par des multinationales étrangères.
Les centrales nucléaires à uranium enrichi seront « recarénées » pour 100 milliards d’euros.
Les enfants pauvres n’auront pas un solide repas bio gratuit le midi les jours de classe à la cantine et ne recevront pas de ce fait une éducation contre la « malbouffe » qui occasionne son lot de maladies dont l’obésité.
Etc.

Le Pen ne pourrait en aucun cas avoir cette majorité.
Situés à l’extrême-droite de l’hémicycle, regroupant ainsi tous les autres groupes de députés, le groupe FN serait le seul à voter les projets de loi Le Pen et ceux-ci seraient tous rejetés.

Ne parlons pas des manifestations de rue : même la CFDT serait parmi les protestataires, c’est dire !
Une grève générale serait déclenchée et une campagne de désobéissance civique lancée.
Pour éviter cela, M. Le Pen rangerait soigneusement dans un tiroir toutes les mesures anti-sociales que son parti souhaiterait mettre en œuvre.


Voir ce commentaire dans son contexte