Commentaire de Onecinikiou
sur Une journée de l'Europe au goût amer…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Onecinikiou 13 mai 2017 21:46

@GerFran


Ce qui prouve contrairement à ce que beaucoup pensent à tord par méconnaissance de leur sujet, que le problème n°1 de l’euro en tant que tel, c’est à dire en tant que monnaie commune chapeautant des économies disparates dont les potentiels de compétitivité non seulement sont différents mais divergent avec le temps, n’est pas le taux de change externe de l’€ vis à vis des autres monnaies nationales (même si à prendre en considération en particulier pour le $), mais qu’il est structurel et lie à sa nature même.

Le seul fait que les pays membres de l’eurozone, ne disposant plus de leur monnaie nationale respective, ne puissent plus les faire flotter et varier les taux dé change afférents dans une optique d’ajustement macro-économique permanent et nécessaire, explique les difficultés socio-economiques actuelles de nombre de pays parmi les moins compétitifs comparativement à la locomotive allemande, difficultés irrémédiables et qui ne peuvent aller que croissantes dans ce cadre coercitif. 

Le piège de l’euro est mortel pour tous les pays du sud de l’Europe, et aussi pour la France et son outil industriel.

Voir ce commentaire dans son contexte