Commentaire de Aristide
sur Danièle Obono : le droit au racisme inversé ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 29 juillet 2017 15:04

@Sparker


Qu’elle défende la liberté d’expression est assez naturel, qui pour lui reprocher. Mais qu’elle résiste à dire « Vive la France » est surprenant, elle aurait pu facilement complété sa réponse par l’idée sur ce qu’est la France pour elle, pas seulement celle que l’on désigne pour des crimes anciens ...

Maintenant que Obono respecte ou pas mon pays, n’a que peu d’importance à mes yeux. Il me parait qu’il existe une sorte de repentance générale assez navrante, elle empêche de voir le présent au bénéfice de clichés anachroniques qui dissimulent le réel.



Voir ce commentaire dans son contexte