Commentaire de clgz11
sur Ma réponse au « Christ philosophe »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

clgz11 20 août 2017 17:39

Comme intervenant tardif, dans cet article de M. Mourey, je tiens à dire, à ce dernier, que j’apprécie qu’il ait ancré la naissance du mouvement chrétien dans l’essénisme.

Et je lui sais gré, par dessus tout, d’avoir rappelé - ce que j’ignorais avant de consulter le site de Wikipédia sur les Esséniens- que le groupe dirigeant pareille communauté se composait de quinze personnes, comme il est écrit ci-après :

Dans la Règle « le conseil de cette communauté comprend douze hommes et trois prêtres[61]. » On a donc comparé la mission du Maître de Justice « à celle de de Jésus, fondateur du collège des Douze et instaurateur de la « Nouvelle Alliance » (1 Co 11, 24 et Lc 22, 20) et cette dernière expression empruntée à Jérémie (31, 31), se lit aussi dans l’Écrit de Damas[62]. » Les trois prêtres faisant penser aux trois « colonnes » dirigeant l’Église primitive qui selon une des lettres de Paul de Tarse étaient Jacques le Juste, Pierre et Jean de Zébédée.

****

Concernant le personnage même de Jésus, la seule chose que l’on puisse dire est que l’on est, tour à tour, un Chrétien si l’on accepte les thèses de l’Eglise, un gnostique ou un agnostique si l’on interprète autrement son existence, et un athée si on lui refuse le droit d’avoir existé.


Voir ce commentaire dans son contexte