Commentaire de Abou Antoun
sur Chronique des cuns ordinaires (1)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Abou Antoun Abou Antoun 30 août 2017 20:30

@jmdest62
Avaler le burger n’est pas chose si simple. Le truc est à étages et plein de sauce entre les étages. Il faut ouvrir très grand la bouche (le burger c’est pour les grandes gueules). Bien, mais si on réussit à enfourner une boucher, par simple pression la sauce fout le camp sur les bords et par gravité elle se dirige vers le sol.
Le machin-phone doit donc toujours être tenu au dessus du burger.
Pour la boisson le problème est résolu. Il existe des casquettes porte canettes avec paille (tuyau) incorporé, les mains sont libres, une pour le burger une pour le machin-phone.
La vie moderne est difficile mais possible il faut savoir s’organiser et répéter.
Bon appétit.


Voir ce commentaire dans son contexte