Commentaire de Jeussey de Sourcesûre
sur Des missiles russes pour la Turquie : une épine dans le pied de l'OTAN


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 septembre 15:52

@Jean-Pierre Llabrés

Faux !

Vous oubliez l’inénarrable Boris Nikolaïevitch Eltsine, président de la Fédération de Russie de 1991 à 1999 et copain comme cochon avec Bill Clinton qui le téléguidait comme une marionnette ! 

En mai 1990, il avait été élu président du Soviet suprême de la République de Russie, ce qui faisait de lui le premier président non communiste d’une République soviétique.

Il a joué un rôle décisif en 1991 dans l’échec du putsch de Moscou, et il a ensuite marginalisé Mikhaïl Gorbatchev , et son action a conduit à la dissolution de l’Union Soviétique. Il est devenu ensuite le premier président de la Fédération de Russie, et tout allait bien avec les USA qui avaient cru trouver un Far-East pour écouler leur production et se procurer une main-d’œuvre à bas coût.

Il a été réélu pour un second mandat en 1996 dans des conditions polémiques : crises financières et corruption importante, période pendant laquelle les oligarques (dont certains tiennent toujours des pans entiers de l’économie) ont pillé la nation.

Les conséquences de son alcoolisme l’ont contraint à démissionner le 31 décembre 1999. Vladimir Poutine, qu’il a nommé président du gouvernement quelques mois auparavant, lui a succédé au Kremlin et là, les choses ont commencé à changer. Mais, tant que Poutine n’a pas œuvré d’un manière patente au retour de la souveraineté de son pays, les relations entre les Etats-Unis et la Russie étaient bonnes.


Voir ce commentaire dans son contexte