Commentaire de McGurk
sur La Loi Travail Macron 2 - Une machine à remonter le temps ! Volet N°1


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

McGurk McGurk 13 septembre 2017 23:13

@symbiosis

Tu n’y es pas du tout. Les Macrons et compagnie sont parfaitement conscients des changements que cela peut apporter et de leurs conséquences, ils jouent au jeu de celui qui irai le plus loin à tirer sur la corde pour faire tomber l’ordre social. Et comme ils sont « malins » (le mot juste serait « calculateurs » ou « roublards »), ils le font par des moyens légaux tels que se faire élire ou être placés au sommet des structures-clés (ministères, institutions, banques, grandes entreprises).

Comme l’électeur est con et que les candidats sont minables, voter pour « Macron le révolutionnaire » paraît être un geste « patriotique » et « pro-avenir ». Alors qu’en fin de comptes ce groupe est anti-révolutionnaire (à savoir qu’ils vont à rebours de l’évolution de la société et du droit) afin d’assurer leur survie.

Qui irait contester les décisions des « représentants élus du peuple » ou d’un ministère spécialisé ? A part les projets immondes rejetés par les gens (ex : loi travail passe à coup de 49-3), la déchéance du droit et l’augmentation des impôts/taxes sur les plus modestes (j’y inclue aussi la classe moyenne, en opposition à cette caste en dehors des normes) sont un coup de rabot supplémentaire gouvernement après gouvernement pour faire tomber toute la structure.

Or, ce qui nous définit (mais plus pour longtemps), c’est à la fois le côté démocratique et encore plus le côté social « lourd » car nous n’acceptons pas de laisser crever des pans entiers de la société - qui est donc plus holiste qu’aux USA où les deux piliers principaux sont le profit et l’individualisme exacerbés.

Impossible donc, avec un gouvernement ultra libéral éhonté, de relier les deux parties de l’équation quand on connaît l’idéologie de fond d’En marche, clonée des idées anglo-saxonnes...


Voir ce commentaire dans son contexte