Commentaire de Djam
sur Jeune aujourd'hui, vieux demain !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 22 septembre 2017 16:26

@arthes
les « lumières » étaient des anti cléricaux obsessionnels. Il faut connaître la réalité sur l’avant révolution pour comprendre pourquoi une poignée de types, persuadés d’être des « lumières » (pas prétentieux les gars...) parce qu’ils prônèrent le modèle anglais protestant qui les fascinait. Et en effet, il fallait bien faire passer la religion catholique pour une énorme horreur, responsables de tous les maux, pour pouvoir présenter la nouvelle religion (celle du profit, de l’usure et de la « laïcité ») comme génial.
On sait ce qu’il en est aujourd’hui. Cette fumisterie continue aujourd’hui car rien n’est plus difficile que de demander à un individu de reconnaître que peut-être cela fait 30 ou 40 ans qu’il se trompe. les cocus ne croient jamais leurs copains quand ces derniers lui confirment son cocufiage. L’homme se construit sur des croyances, difficile ensuite de lui dire qu’il s’est fourvoyé !

La religion était devenue moralisatrice, à l’évidence, mais il faut connaître les événement terribles qui précédèrent cette nouvelle orientation (la grande peste des années 1380 partie d’Italie et qui ravagea l’Europe). La religion de l’époque s’orienta alors vers la nécessité d’une rigueur et d’une morale pour conjurer cette horreur. Autre temps, autres moeurs. Les « lumières » eurent comme objectif de « libérer » l’homme de ses aliénations... fort bien... et vers quelles aliénations gravement plus destructrices a-t-il foncé ? Vous le savez...

Lisez donc l’ouvrage de Vincent Peillon (franc maçon actif) sur la nécessité d’une Religion Laïque... rien que ça, en substitution à celle qu’il abomine. L’homme auto engendré, l’homme sans entrave, l’homme Dieu... c’est cela la religion portée par les « lumières » et défendue aujourd’hui par des fous qui entraînent les humains vers le néant.


Voir ce commentaire dans son contexte