Commentaire de Jonas
sur L'hospitalité en trompe-l'œil du pape François


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas Jonas 27 décembre 2017 14:16

"Ouvrir largement nos frontières se traduirait directement par une mise en concurrence des classes moyennes et populaires hexagonales avec celles des pays du sud. « 

Pas seulement. Blocs de béton autour de places publiques, mise en place de barrages filtrant avec soldats armés comme à Beyrouth dès le moindre événement, l’immigration de masse détruit nos libertés fondamentales.
Il y a vingt ans, voyait-on un quelconque barrage filtrant pour assister à un concert de musique en plein air ?

En amenant misère, violence et précarisation, l’immigration de masse extra-européenne détruira totalement notre civilisation en provoquant sa libanisation, une tiers-mondisation organisée avec l’appui de nos élites politiques :
http://www.dailymotion.com/video/x3dushn

La charité chrétienne est une vertu, mais ne peut en aucun cas être prise en otage par des considérations d’ordre idéologique ou politique, au détriment à long terme de la communauté chrétienne agissante !

Dans le livre de la Genèse 11 (Tour de Babel), Dieu nous a déjà alerté quant au danger de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial, la construction d’un monde sans frontières avec une seule langue, plus aucune culture, qui s’affranchirait de toutes limites et amenant la tyrannie, avec pour objectif de devenir plus puissant que Dieu (mariage pour tous, GPA, avortement, etc..).
D’où les nations et les langues voulues par Dieu :
 »Et l’Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres. Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre."
Genèse 11:6-9


Voir ce commentaire dans son contexte