Commentaire de diogène
sur La rivière, la poule, le coq et l'œuf


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Diogène diogène 6 janvier 2018 09:34

@Orélien Péréol

L’enfant n’est pas plus autonome qu’avant, sinon moins, mais par contre, il est devenu un « prescripteur » téléguidé par les services de marketing pour le déterminer le comportement de consommateurs de leurs parents.

Les experts de la publicité et de la manipulation (ce qui est la même chose) ont compris que la résistance à leurs stimuli se renforce proportionnellement à l’age des cibles. Le circuit des injonctions a donc été détourné et passe maintenant par les enfants via la télévision et les cours de récré. Les enfants ne sont pas autonomes, ils sont bien plus dépendants que leurs propres parents de la dictature de la distribution qui a réussi à rendre les parents de ces enfants gâtés-pourris dépendants des caprices de leurs propres têtards. C’est un renversement qui s’est opéré parallèlement au développement de la servitude volontaire.

Rappel : l’étymologie du mot « éducation » est « ex-ducere »,conduire vers la sortie, la sortie du nid. La sagesse des nations avait considéré que les hommes étaient comme des oiseaux. Après avoir couvé la nichée et les avoir gavés à leur propre détriment, ils les poussaient hors du nid pour les obliger à voler de leurs propres ailes.

Aujourd’hui, bien des parents ne se rendent pas compte qu’ils élèvent un jeune coucou.

Voir ce commentaire dans son contexte