Commentaire de Christian Labrune
sur La théorie du complot des fake-news


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 9 février 2018 11:50

La masse citoyenne apparaît donc autonome, libre et c’est cela, rien d’autre, qui est « troublant », « saisissant », « assez effrayant », à « faire froid dans le dos. »
=======================================

La « masse citoyenne », à Nüremberg, pendant les grandes messes du nazisme, paraissait unanimement approuver son Führer. Les bras se levaient, avec des mains tendues au bout, dans un parfait synchronisme. Pas un seul poing levé, dans la foule, sur les images qui nous restent de ces événements, pour exprimer une protestation.

Après la mort du papa de Kim Jong-un, les pauvres Coréens du Nord affligés par une perte si cruelle pleuraient en masse, se tordaient de douleur. On n’en voyait aucun, dans un coin de l’écran, qui rigolât en douce.

Si nous n’étions pas quelques uns sur ce forum, radicalement ennemis de tous les totalitarismes, les articles à la gloire du Petit Boucher de la Cabaña et de Fidel Castro, à la gloire du Kim Jong-un et de la théocratie iranienne, passeraient comme une lettre à la poste, tous aussi bien que les articles les plus crapuleusement antisémites.

C’est cette unanimité des masses abruties par les pires propagandes, totalement dépourvues de sens critique, qui est bien « troublante », bien « saisissante », assez « effrayante », et « à faire froid dans le dos ».


Voir ce commentaire dans son contexte