Commentaire de sweach
sur J'ai demandé à mon voisin pourquoi il se disait « de gauche »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sweach 22 février 2018 10:18

Etre de « gauche » ne veut rien dire aujourd’hui, certain pense que être de gauche c’est donner toujours plus d’aides à des gens qui ne le méritent pas, ils pensent que la gauche distribue la nationalité à tout va, ils pensent que la gauche empêche l’entreprenariat, etc ...


Bref une mauvaise image bien encré totalement artificiel et lier aux médias.
Ces dernières décennies aucun homme politique au pouvoir qui se dit « de gauche » n’a fait une politique social, le sens du terme ’de gauche« a donc du plomb dans l’aile.

Pour retrouver les vrai politique social, il faut remonter à Jaures, ensuite il y a eu la période année 68 avec De-Gaule et enfin les débuts de Mitterrand.

Oui De-Gaule a fait une politique de gauche tout comme Mitterrand a fait une politique de droite.


*Tous considèrent que l’endettement favorise les développements et la croissance*
Tant qu’on ne rembourse pas cette dette, c’est effectivement le cas

Tout nous pousse a penser que la dette ne sera jamais remboursé, car depuis les années 70 et la création de cette bulle, la dette est financé par une autre dette et la bulle grossie toute seul

Quel risque a t’on de ne pas rembourser notre dette ? Le seul risque est qu’on ne nous prêtera plus. Il faut donc être à l’équilibre ou bien maîtriser la banque et sa money.

Hors depuis l’europe on ne maîtrise plus ni la banque ni la money et jusqu’à 2008 la France ne devait rien à personne, du moins la dette n’avait rien financé et les compte était à l’équilibre (hors dette), mais depuis l’endettement est utilisé pour financer les entreprises en ne leur prélevant plus suffisamment d’impôt, c’est la BCE qui joue ce rôle.
On a un déficits de 70 Milliard par an depuis 10 ans.

Dans un jargon financier on appel cela du Dumping et c’est le rôle de la BCE.

On a ainsi un jeu de chaise musical qui prend et rend l’argent aux entreprises, l’état prend 138 Milliard et redistribue 108 Milliard, évidemment tout ceux qui ne peuvent défiscaliser donne sans pouvoir reprendre. Au rythme ou ça chute bientôt les entreprises coûteront au gouvernement au lieu de leur rapporter.

Grosso modo il faudrait augmenter les impots de 15%, redevenir maître de notre money et de nos frontières et envoyer chier la BCE et l’europe pour nous sortir de cette situation. 

Mais pour le moment tout le monde préfère laisser cette situation en l’état, ce qui donne du pouvoir à la BCE, avec le risque que si un jour ils disent »non" il faudra trouver 70 Milliard sous le sabot d’un cheval.

Voir ce commentaire dans son contexte