Commentaire de Philippe VERGNES
sur Le meurtre de l'âme ou meurtre psychique et la perversion narcissique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Philippe VERGNES 6 mars 2018 14:52

@ arthes,


Je plussoie.

Le drame justement avec les victimes de p.n., c’est qu’elles sont attirées par empathie, puis manipulées et tombent dans la compassion sans s’en rendre compte (compte-tenu des effets inconscient qu’ont sur elles le décervelage et le meurtre d’âme). C’est une longue descente aux enfers. C’est la raison pour laquelle il est important d’en comprendre les mécanismes. Noter qu’aux niveaux des peuples, c’est exactement le même phénomène qui se produit. Toutes proportions gardées, cela va de soi.

Par ailleurs, « faire preuve d’empathie » dépend très nettement du cadre de la relation que l’on peut établir avec un « dingue » (qui s’ignore la plupart du temps, sinon, ce serait trop simple !).

« Faut pas contrarier les dingues... » vrai... je ne le conseille à personne (sauf si l’on veut en connaître un peu plus sur l’étendu de cette « folie »). smiley


Voir ce commentaire dans son contexte