Commentaire de Jonas
sur La Grande Trahison


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas Jonas 17 avril 2018 21:49

"Rappelons que pendant cette période l’église catholique soutenait la lutte des nazis contre le « bolchévisme » en s’accommodant très bien du sort réservé aux juifs."

Comment le père Godlewski a sauvé des milliers de juifs du ghetto de Varsovie

Comment le Pape Pie XII sauva 11 000 juifs romains.
Rappelons que si le grand rabbin de Rome Israel Zolli s’est converti au catholicisme au contact de Pie XII, et qu’il a pris comme prénom de baptême celui du pape, Eugénio, ce n’est pas sans raison : si un homme, à Rome, était bien au courant des exactions commises contre les Juifs et de la protection offerte par le Vatican, n’était-ce pas justement lui ?

Irena Sendler, polonaise catholique sauve 2500 juifs du ghetto de Varsovie

Rajmund Kolbe, plus connu sous son nom de consécration Maximilien Marie Kolbe, né le 7 janvier 1894 à Zduńska Wola en Pologne et mort par injection de phénol au camp de concentration d’Auschwitz le 14 août 1941, est un frère franciscain conventuel polonais, qui s’est offert de mourir à la place d’un père de famille, Franciszek Gajowniczek, dans le camp de concentration nazi à Auschwitz I.

Adolf Hitler a ordonné le saccage et la fermeture des écoles catholiques et la persécution des catholiques en Allemagne suite à la publication du texte de l’encyclique : « Mit brennender Sorge » (avec une brûlante inquiétude ») du Pape Pie XI contre le régime nazi.
De 1938 à 1945, 2 720 prêtres, religieux et séminaristes catholiques sont déportés dans le camp de concentration de Dachau. Près de la moitié y mourront de froid ou de faim. Le camp de concentration de Dachau reste encore aujourd’hui, le plus grand cimetière de prêtres catholiques.

« l’Église catholique a été la seule à élever la voix contre l’assaut mené par Hitler contre la liberté »
Albert Einstein - TIME Magazine - 23 septembre 1940


Voir ce commentaire dans son contexte