Commentaire de Jean Dugenêt
sur La Grande Trahison


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 17 avril 2018 22:54

@Jean Keim

« Mitterrand avait parait-il une forte personnalité »
Assurément mais il avait fait le choix très sciemment de prendre une attitude princière (voire méprisante) en s’accommodant très bien des institutions bonapartistes de la Ve république qu’il avait pourtant promis de changer. En tout cela il n’avait rien de commun avec un démocrate. Ceux qui ont accepté de le suivre sur cette voie l’ont le plus souvent fait par arrivisme certainement pas par gout de la démocratie.


Voir ce commentaire dans son contexte