Commentaire de Jean Dugenêt
sur La Grande Trahison


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 18 avril 2018 09:11

@Aristide

Ces lois ont donné satisfaction aux patrons :

"Au départ, les patrons y voient un texte « anti-patron ». Ils redoutent une « soviétisation » de l’entreprise ! Mais ils se sont rendu compte que la négociation pouvait être un moyen de réduire la part du droit légal du travail au profit d’accords négociés, au sein de chaque entreprise. Un outil de flexibilité« 

L’article complet est ici :
https://www.ouest-france.fr/les-lois-auroux-ont-transforme-le-monde-du-travail-314248

Je trouve ailleurs :
https://www.revuepolitique.fr/francois-hollande-et-le-dialogue-social-un-rendez-vous-manque/
 »le fait qu’un accord d’entreprise puisse déroger au niveau supérieur de négociation n’a rien de neuf. Dès le début des années 80, les lois Auroux prévoient de tels dispositifs".
Cela arrange bien le patronat de pouvoir déroger localement à des accords et conventions arrachés de haute lutte à un niveau supérieur.

Je me suis limité aux années 1981-84 mais les règles introduites par les socialistes dans les années qui ont suivi étaient pires avec notamment la suppression de l’autorisation administrative de licenciement qui date je crois de 1986. Les lois Auroux ont été les premières lois à introduire le principe de dérogation à la hiérarchie des normes qui a été accentué par la suite.


Voir ce commentaire dans son contexte