Commentaire de Nicole Cheverney
sur Géopolitique des Cryptomonnaies « Le bitcoin est la première pierre de la révolution monétaire du 21e siècle. » Volet n° 1


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 24 avril 2018 13:00

Bonjour à tous et merci de vos commentaires judicieux.

 L’intérêt que j’ai trouvé à écrire cet article pour commenter cet ouvrage depuis que je m’intéresse à ces questions ne sont pas tant les problèmes techniques comme vous l’évoquez, et même à répercussion environnementale qui doit rester intacte dans nos esprits, mais la philosophie de cette nouvelle monnaie. Et si l’on s’en tient au titre de l’ouvrage, « Géopolitique des cryptomonnaies », ce qui prend sens, c’est que des pays ou continents comme par exemple les « Brics » ou la Russie ou bien l’Afrique, l’Asie auront cette possibilité de « contourner » le dollar, qui au fil du temps est devenue une monnaie de singe. Il reste bien entendu l’Or physique - et non l’or papier qui est une arnaque. Que deviendront les monnaies traditionnelles, pourront-elles co-exister ?
La question est de savoir, au stade où nous en sommes, si l’Or aura dans les années qui viennent son utilité dans les monnaies traditionnelles - (l’étalon or). Il y a bien sûr un grand bouleversement à attendre et de la façon d’envisager l’argent, et son utilisation et sa destination.
Aura-t-on avec les cryptomonnaies ce fanatisme que certains portent à l’Argent, et au sentiment de possession en général, cette adoration qui rend l’humanité stupide et prête à tous les crimes pour le posséder ?Et si ces cryptomonnaies représentaient le St-Graal de la sagesse universelle !

Bien sûr, l’apparition des cryptomonnaies va changer bien des choses. Il est sûr que les spéculateurs les plus impliqués dans cette guerre de l’argent, restent sur le qui vive. Les cryptomonnaies des Gafa, par exemple, où les 4 géants du Web s’y intéressent, mais pour l’instant, tant que la mentalité sur la façon d’envisager le rôle de l’Argent, c’est-à-dire sa centralité, les Ricains, Google, Apple, Facebook et Amazon risque de passer à côté de cette révolution. Bien qu’ils étudient le projet mais sans jamais renoncer à leur mission de « contrôle » de l’humanité et de pressions gouvernementales.

Or, le rôle des cryptomonnaies, justement est bien de se défaire de ces prédations communes aux spéculations traditionnelles.
Qui dit Révolution peut vouloir dire également Evolution des mentalités. Philosophiquement parlant, j’ose espérer que les cryptomonnaies seront plus un lien entre l’humanité comme l’est Internet - sans perdre pour autant la notion de bien et mal - bref, une évolution libératoire ?


Voir ce commentaire dans son contexte