Commentaire de Et hop !
sur La Grande Trahison


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Et hop ! Et hop ! 28 avril 2018 07:58

@Jean Dugenêt : «  Il faut rappeler que le gouvernement de Vichy était un gouvernement de collaboration qui a donné satisfaction à toutes les demandes des allemands en leur évitant d’avoir à investir la zone sud. »


Ben non justement, contrairement à ce qu’on enseigne, le maréchal Pétain a été le premier et le plus important des résistants aux Allemands. Je ne parle pas des importants réseaux de résistances et de renseignement liés à l’armée de Vichy, je parle pour commencer de la signature du traité d’armistice qui a mis fin à l’invasion allemande. 

Je parle ensuite des négociations faites jour après jours pour résister aux exigences allemandes dans tous les domaines : réquisitions, déportation dans les camps de travail (STO), tribut en argent et en marchandises, déportation des Français juifs, et puis l’inertie et les tergiversations de toutes les administrations, y compris de la police, pour freiner l’exécution des mesures allemandes, etc.. Vichy n’a jamais été favorable à l’Allemagne ni soutenu son armée (contrairement au Parti Comuniste), il a préparé la revanche. 

Sans ce traité d’armistice, toute la métropole, et ensuite toute l’Afrique du Nord auraient été occupés en un mois par les Allemands et les Italiens. Il n’y aurait pas eu d’armée d’Afrique, donc pas d’armée de libération, le général Leclerc n’aurait eu aucun régiment. La bataille de libération de la France a commencé par la libération de la Corse par l’armée de Vichy sous le haut commandement de Giraud.

Sans ce traité d’armistice, il n’y aurait pas eu de zone libre bénéficiant de la protection relative de Vichy où les Juifs étrangers parvenaient à se cahier avant de fuir par l’Espagne (où ils bénéficiaient de la protection de Franco), 90 % des Français juifs auraient été déportés comme en Belgique, en Pologne, et autres pays entièrement occupé.

L’opposition résistant / collaborateurs est une mauvaise grille d’analyse, il y a eu des patriotes et des traîtres.

L’histoire officielle qui est enseignée est celle de De Gaulle et des communistes qui ont noirci Vichy pour se sont donner le beau rôle et justifier l’épuration, c’est-à-dire la prise de pouvoir par la violence. On enseigne que c’est Pétain qui a perdu la guerre, que c’est un dictateur arrivé par un coup d’État, on présente le traité d’armistice comme un traité d’alliance ou même de ralliement à l’Allemagne. De Gaulle s’est enfui à Londres quand il s’est aperçu que le Président Lebrun n’avait pas reconduit un nouveau gouvernement Daladier où il comptait être ministre de la guerre (perdue), mais nommé Philippe Pétain qui ne lui confierait aucun portefeuil. Il a eu l’infamie d’essayer de faire adopter le projet d’union franco-anglaise rédigé par Jean Monet et adopté par la Chambre des Communes, projet qui abandonnait la métropole à l’Allemagne et l’empire colonial français aux Anglais (un traité secret avait été fait entre Churchill et Hitler, comme pour le partage de la Pologne avec staline). Le rôle de De Gaulle a ensuit été d’attaquer systématiquement la France, de détruire sa marine, pour lui prendre ses colonies (et les donnesr aux Anglais). La résistance gaullo-communiste a eu un rôle insignifiant sur la défaite de l’armée allemande qui est due exclusivement à l’Armée soviétique et au débarquement anglo-américain. L’armée de De Gaulle n’a combattu que d’autres Français pour prendre le pouvoir après que l’Allemagne se soit effondrée.


Voir ce commentaire dans son contexte