Commentaire de astus
sur Le tabou des mutilations sexuelles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

astus astus 3 mai 2018 21:50

@Aita Pea Pea


On parle toujours de l’hérédité transmise par le génome, donc sur un plan biologique, mais la transmission des traditions sociales dans les familles de génération en génération est autre une forme d’hérédité très importante. Quand ces coutumes ont plusieurs millénaires d’existence il est difficile d’infléchir rapidement le cours des choses et il faut un réel courage pour s’en affranchir. Et contrairement à ce que certains pensent sur ce fil il ne suffit pas de dire « yaquafaukonsupprimetouça ».
 
Mais cela n’a rien à voir avec un quelconque consensus mou, bien au contraire, car cela demande beaucoup de rigueur et de persévérance sur le long cours, notamment dans la diffusion de l’information à un niveau mondial, et des rencontres avec toutes les personnes qui peuvent proposer d’autres solutions que celles qui se répètent depuis toujours, sans oublier l’aide qu’il est nécessaire d’apporter à toutes les personnes qui sont blessées physiquement et psychiquement par ces mutilations. Bref, c’est du boulot. 

Voir ce commentaire dans son contexte