Commentaire de Antoine
sur Le tabou des mutilations sexuelles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Antoine 7 mai 2018 10:57

@Méduse
Il semble en effet, c’est ce que plusieurs épisodes de la bible semblent indiquer, qu’il valait mieux, que c’était une faute moins grave, de tuer d’abord le mari de la femme que l’on convoite, plutôt que de coucher avec la femme de celui-ci alors qu’il est vivant. Il y a un côté pragmatique : la mari est moins dangereux mort que vivant. Cela étant vrai pour les hébreux comme pour les autres nations en témoigne la rencontre d’Abraham et de Pharaon.L’adultère est pire que le meurtre. En ce qui concerne l’age de la circoncision, il est possible que vous ayez raison et qu’elle précède l’age du mariage. Ce qui n’infirmerait pas mon point de vue, que celle-ci devait avoir lieu dans l’enfance, avant la puberté puisque le mariage avait lieu à ce moment.L’aire géographique de l’excision, semble montrer que la circoncision était surtout une pratique égyptienne avant d’être hébraïque. Il semble qu’elle n’existait pas chez les Philistins, et donc sans doute pas chez les Grecs . En témoigne cet étrange épisode où David s’en va tuer cent Philistins pour leur ôter le prépuces, qui font figures de scalp, afin d’acheter sa future femme à Saül. Cette scène est étrange mais signifie bien que la circoncision est un simulacre de mise à mort, de décapitation. L’invention hébraïque consistant à la réaliser à huit jours, mais l’on se ne sait pas à quelle époque cette innovation fut introduite. La stèle égyptienne qui en garde trace montre des adolescents et non des bébés. Je suis d’accord avec vous sur le fait de rapprocher le voile et la circoncision. En effet des tribus primitives, comme les Trobriandais décrites par Malinowski, pratiquaient des ritesde passage qui voyaient le garçon équipé de l’étui pénien et la fille de la jupe. On peut penser que l’étui pénien est une forme primitive de la circoncision, comme la jupe serait la base du voile. Il s’agit de cacher le sexe, la partie érotique de la femme, dont la chevelure reste un attribut.

Comme vous le faites remarquer, la grosse différence entre la circoncision à 8 jours et la circoncision pendant l’enfance est la passivité de l’enfant. Je crois pour ma part que c’est pire que cela, puisque l’acte, quand il a lieu à 8 jours, est pratiqué sur un être qui n’est pas structuré psychiquement puisque la structuration psychique n’intervient qu’avec l’œdipe au moment de l’entrée dans l’enfance. De sorte que l’on ne peut absolument pas mettre sur le même plan la circoncision à 8 jours pratiquées par les israélites et la circoncision traditionnelle telle que pratiquée par le reste du monde.

Voir ce commentaire dans son contexte