Commentaire de oncle archibald
sur Riche à partir d'un revenu net de 4 000 € / mois / UC ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

oncle archibald 7 mai 2018 17:27

J’ai qualifié cet article « d’excellent » parce que bien au delà de la question titre il soulève deux questions majeures à mes yeux :

1/ sur quels critères établir la « juste rémunération » du travail humain ?
2/ suivant quelles règles prélever la part de nos revenus revenant à l’état pour financer les taches qui lui incombent (justice, police, armées, enseignement, etc etc) et pour assurer la protection des plus faibles d’entre nous (aides au logement, prestations de santé, indemnisation des chômeurs, etc etc ).

Sur la première question j’aimerai que l’on puisse définir les critères qui justifient la rémunération de Monsieur Carlos Ghosn, et celle du chirurgien qui sauvera sa vie ou la mienne ou la votre en nous opérant qui d’une hémorragie cérébrale accidentelle, qui d’une insuffisance cardiaque soudaine, bref, une grosse merde ordinairement bien mortelle que seuls quelques grands médecins très pointus dans leur art savent traiter comme il se doit ...

La raison pour laquelle la rémunération de celui qui sait faire du bénéfice en gérant une usine qui fabrique des automobiles, ou celle d’un footballeur qui sait faire gagner son équipe d’un coup de pied bien placé, est plusieurs centaines ou milliers de fois supérieure à celle du mec qui sauvera nos vies reste un mystère. Enfin pas trop quand même. J’ai beau être très naïf je sais bien que ce sont ceux qui profitent des bénéfices énormes générés par les activités des industries y compris celles liées au sports qui trouvent normal de rémunérer à des niveaux extra-ordinaires stricto sensu celui qui permet ces « succès ».

Sur la deuxième question j’ai été très intéressé par le lien vers les travaux de Messieurs Piketti & Cie et depuis que je travaille je suis pour une prééminence de l’ISRPP sur tout autre prélèvement, je trouve le système par tranches à taux variable le plus « juste » et le plus « fraternel », de très loin, et je crois qu’il serait très facile de multiplier le nombre de tranches pour que chaque citoyen contribue au fonctionnement de l’état et au versement des prestations sociales à hauteur de ses moyens.

Hélas je sais aussi que dans une économie mondialisée il serait très tentant pour les plus gros créateurs de richesses de délocaliser ailleurs qu’en France leurs productions et leurs bénéfices, faisant diminuer en même temps la masse à partager. C’est très compliqué, ça me dépasse, et si la solution était facile je ne doute pas qu’ici ou là elle aurait été appliquée, ce qui n’est pas le cas.


Voir ce commentaire dans son contexte