Commentaire de kalachnikov
sur Le tabou des mutilations sexuelles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

kalachnikov kalachnikov 24 mai 2018 22:54

@ arthes

C’est ce dont je parlais une fois sous l’appellation seconde nature/réflexe conditionné. Seconde parce que c’est une couche qui couvre la nature réelle, la vraie nature de l’être. Et nature parce qu’elle est purement inconsciente et de ce fait passe pour la véritable nature, laquelle se trouve en encore plus souterrain. Freud est complètement passé à côté de ça. Ou plutôt il a fait des confusions, ne démêlant pas ce qui relève de la nature authentique de celle acquise (celle que j’appelle seconde nature), tous deux inconscients du conscient. il a juste échafaudé grossièrement le moyen à travers l’instance du surmoi.

Cette seconde nature procède de la pression sociale, ce que tu appelles poids culturel. Les Mélusine et autres, ce genre de personnages, veulent t’enfermer dans la logique du ressentiment, ’tu as des problèmes familiaux’, et particulièrement avec papa ou maman ; mais ils occultent le fait que papa et maman sont au tout début des enfants et passent par le même crible et qu’en fait il y a au-dessus de tous quelque chose, une entité, une instance, de quelque façon qu’on l’appelle (Artaud dit Société, Nietzsche troupeau).


Voir ce commentaire dans son contexte