Commentaire de Nicole Cheverney
sur L'ARME CLIMATIQUE - La manipulation du climat par les militaires - VOLET N° 3


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 17:49
@Electric

Bonjour et merci de vos liens.

Avec le perfectionnement et l’emploi des « armes climatiques » élaborées à partir de l’extraordinaire puissance des nouvelles technologies, et des progrès de la recherche, à travers le monde, c’est d’abord aux États-Unis, qu’il a été question de créer une « convention internationale au sujet de la modification du climat pour les pratiques à grande échelle, applications civiles et militaires, sous la pression de juristes américains tels que E. A. Morris, par exemple et d’autres.
De ces décisions est né la convention Enmod.

H. Cleveland, ancien secrétaire d’État aux organisations internationales confirme : »Nous ne voudrions pas que les autres nations puissent modifier notre climat, et, par conséquent, nous aurons certainement des restrictions quant à notre liberté de modifier le leur« .

Quel plus bel aveu ? On ne peut être plus clair sur l’existence d’un programme de modification du climat comme arme militaire. Et je note que les Américains sont les premiers à s’en inquiéter. Ce, depuis au moins les années soixante.
Voir aussi la Commission spéciale sur la modification du temps de la National Science Foundation - rapport publié en 1966, qui elle préconise des changements climatiques à des fins »pacifiques« .

Je veux dire par là, qu’il ne sert à rien pour tous ceux qui s’abritent derrière la théorie du complot de tourner en dérision stupidement ou par inconscience et de nier ce que les pays les plus en pointe dans le projet avouent publiquement. Il va être de plus en plus difficile de continuer le petit refrain du »complotisme" et le trollage absurde qui s’en suit.

En ce qui concerne la convention Enmod, seule la France, ne l’a toujours pas signée, au contraire de dizaines de pays signataires, à commencer par les USA.


 

Voir ce commentaire dans son contexte