Commentaire de Christian Labrune
sur L'affaire des vignerons Japonais de Banyuls : Quand l'administration a un goût de bouchon !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 5 juillet 2018 17:21
Et peintre japonais pour parler de Hokusai, c’était aussi au sens figuré ?
=======================================
@Robert Lavigue

Mauvais procès : l’histoire de l’art a toujours considéré que Hiroshige, Kunisada ou Hokusai, et tous leurs devanciers de l’Ukiyo-e à l’époque d’Edo, étaient des « peintres », même s’ils s’exprimaient surtout par la xylographie des estampes.

Article « artiste peintre » dans Wikipedia :
Un artiste peintre (ou simplement peintre avant le XIXe siècle) est une personne pratiquant la peinture, comme discipline des beaux-arts ou des arts plastiques, comme activité de loisir (peintre amateur) ou bien comme métier (peintre professionnel). Ce terme est apparu début du XIXe siècle en France, pour distinguer le peintre d’art de l’artisan peintre, qu’il soit peintre en bâtiment ou peintre décorateur dans la loi de finances du 22 octobre 1798, après l’abolition des corporations. Selon les périodes les artistes peintres ont eu des organisations professionnelles et des reconnaissances différentes. Leur métier a également évolué en fonction des techniques pratiquées : peinture à l’huile, aquarelle, fresque, pastel, peintures à base de résines synthétiques et aujourd’hui avec toutes techniques infographiques et numériques dans un but non technique (donc qui ne soit ni du design, ni de dessin industriel) qui apparaissent comme des techniques contemporaines, comme le fut en son temps la sérigraphie utilisée par Andy Warhol, Robert Rauschenberg et les peintres du mouvement Pop Art. Au XXIe siècle, le terme « artiste-peintre », « peintre » inclut ainsi aussi le terme « artiste plasticien », dont le sens va au-delà de la seule peinture.

Voir ce commentaire dans son contexte