Commentaire de Christian Labrune
sur UBU Roi : fin de la commission d'enquête parlementaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 10:03
Vont ils jouer la mascarade jusqu’au bout, en continuant de se réunir pour faire semblant de chercher la Vérité ?
.................................................................
à l’auteur,
Ils vont le faire, bien évidemment, mais les carottes sont cuites, et ils seront ridicules parce qu’il suffit d’avoir entendu ne serait-ce que dix minutes les déclarations embrouillées du ministre de l’Intérieur ou du secrétaire de l’Elysée pour comprendre qu’il s’est passé au plus haut niveau des choses qui sont indéfendables. En s’accusant avec excès (c’est moi qui suis responsable de tout, qu’on vienne me chercher, etc.) Macron s’est comporté comme le Tartuffe de Molière à la sixième scène de l’acte III. Or, c’est une scène de comédie, et qui fait rire - du moins, ceux qui ont un minimum de culture.
Le problème, c’est que si la démocratie n’est pas dans le macronisme, elle n’est pas non plus dans les partis authentiquement fascisants de l’extrême gauche-droite. Elle est où, la démocratie ? On la cherche partout et on ne la trouve plus nulle part. La France à la remorque d’une Europe en pleine déconfiture et qui paraît jouir de son abjection, est en train de devenir un vrai pays de cons.

Voir ce commentaire dans son contexte