Commentaire de Christian Labrune
sur UBU Roi : fin de la commission d'enquête parlementaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 16:49

Vos raccourcis faciles ne vous honorent pas.. Avant de passer allègrement le point godwin [...]

Plus sérieusement je veux bien débattre sur le FOND des choses,

====================================

@Eric Menescire

Vous ne manquez pas d’air ! Vous écrivez un article qui nous explique qu’on est en plein fascisme - ce que j’ai rectifié sans recourir à la facile grossièreté de vous renvoyer au point Godwin -, et ensuite vous trouvez le moyen de me reprocher de dire que le chef de la France Soumise est inspiré par les pires idéologies totalitaires, ce qui est une simple évidence.

Je ne pense pas avoir inventé que Mélenchon était un admirateur de Hugo Chavez dont l’admirable politique a conduit le Venezuela actuel à ces sommets de très grande prospérité dont bénéficie actuellement le régime très démocratique d’un Maduro.

Je ne pense pas avoir inventé qu’il s’est trouvé dans La France Soumise des individus fort peu recommandables, proches de l’islamo-fascisme ou proches des Indigènes de la République, qui se sont illustrés, à la suite d’attentats atroces, par des déclarations absolument révoltantes, plus directes et moins ambiguës que celles d’un lider maximo qui essaie, lui, de sauver les apparences, mais étaient dans le droit fil de ses conceptions.

Tout en continuant à très bien astiquer l’antisémitisme dans son arrière boutique, le parti Le Pen n’ose plus le mettre en vitrine. La France Soumise s’en charge désormais très bien à sa place. Si vous voulez aller « au fond des choses », je vous renvoie à des études plus sérieusement documentées que la réponse improvisée que je pourrais vous faire immédiatement.

Lisez par exemple Une France antijuive ? de Pierre-André Taguieff, aux pages 145 et suivantes. Vous y trouverez ceci : « Selon les enquêtes de l’Ifop pour Fondapol, les sympathisants du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélnchon (co-président du Parti de gauche) s’avèrent également plus sensibles à certains stéréotypes antijuifs (liés notamment à un anti-capitalisme complotiste ou à un propalestinisme messianique) que la moyenne nationale[...] »

Je vous épargne les chiffres du sondage, qui sont très éloquents. Page suivante :

« On peut également rappeler le discours prononcé le 24 août 2014 à Grenoble par Mélenchon devant les militants du Partti de gauche où il prétendait défendre « les populations martyrisées de Gaza » en déclarant : « Nous ne croyons pas aux peuples supérieurs aux autres ». C’était là en effet suggérer que les « crimes » commis à Gaza par l’armée israélienne s’expliqueraient, au moins en partie, par la croyance selon laquelle les Juifs sont un peu peuple doté de droits supérieurs. On sait, par ailleurs, que Mélenchon s’est monré un admirateur inconditionnel du commandante Hugo Chavez et du régime autoritaire qu’il a installé au Venezuela (1999-2013), et ce, sans jamais condamner le recours du démagogue-dictateur, héros du Lumpenproletariat, à l’antisémitisme . C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le polémiste judéophobe Alain Soral, dénonciateur infatigable de « l’oligarchie financière » ou « mondialiste », n’a cessé de faire l’éloge de Chavez. »

Fin des citations.

Si j’insiste sur l’antisémitisme de La France Soumise, c’est parce que cette idéologie est probablement le symptôme le plus commun à tous les fascismes, celui qui fut responsable de leurs plus grands crimes.

Demain, il est plus que probable que l’armée israélienne va devoir une nouvelle fois entrer dans Gaza, forcée de réagir à cause des tirs incessants de roquettes, des cerfs volants incendiaires et des attentats. Ce sera probablement encore une fois pour Mélenchon et ses sbires l’occasion de prendre le parti des terroristes du Hamas téléguidés par l’islamo-nazisme iranien. Macron l’avakit déjà fait le 15 mai ; c’était détestable, et ça, c’est vraiment tout à fait fascisant, mais il ne me semble pas que vous l’ayez rappelé.


Voir ce commentaire dans son contexte