Commentaire de Passante
sur Quand l'insulte remplace la réflexion...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Passante Passante 14 août 2018 13:29


l’insulte vient avec l’ombre,
l’ombre c’est la censure

depuis la fin des années 70 disons,
l’ombre monte et gagne en intensité, c’est clair..
là, on est quasiment dans l’obscurité absolue,
heure où même l’insulte devient rigolote

l’insulte est le propre de narcisse, ce sultanat.

l’insulte vient donc avec une réduction du 3D en 2D
là où par exemple l’humain est réduit à être l’appendice de la machine
surtout si tout petit on le laisse parmi les machines, 
ininterrogées,
l’insulte est alors sa question qui le précède, son papa de poche

mais hélas, l’insulte a beaucoup perdu en fait
 - deuil véritable sur ces ruines... -

pourquoi ? 
ben tout simplement parce que l’ironie n’est plus reconnue comme telle
ils sont tous devenus plats, plats comme leurs téfals....
irrécupérables -
et flics avec ça, 
tellement flics que l’insulte c’est comme le casque naturel, la dégaine,
comme la capuche de benalla...


Voir ce commentaire dans son contexte