Commentaire de Macondo
sur Entre dette des Etats et déficit écologique dans les pays de l'UE, le bonheur n'est pas pour demain !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Macondo Macondo 15 août 2018 15:24

Bonjour. Concernant ce haut fait historique célèbre, relevé dans l’article : "... l’État abandonne à partir de l’année 1973 le droit de « battre monnaie » et transfère cette faculté souveraine au secteur privé dont il devient le débiteur volontaire.", on peut observer 45 ans plus tard, qu’il n’a probablement manqué qu’un commentaire de Claude Piéplu pour que ça fonctionne tout aussi mal mais en nous faisant marrer ...


Voir ce commentaire dans son contexte