Commentaire de Christian Labrune
sur Iran : Aux (mauvais) souvenirs de l'été 88…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 27 août 2018 16:55

@V_Parlier


Vous avez raison : critiquer des dictatures, ça risque de les rendre encore plus nerveuses et plus féroces. Le mieux est encore de s’abstenir, et de toute façon, ce ne sont pas nos oignons. L’iran est à des milliers de kilomètres, et même si des gens y crèvent dans les prisons, ce n’est pas ce qui changera le goût de la confiture sur mes tartines au petit déjeuner.

La portée de leurs missiles est actuellement de deux mille kilomètres ; c’est tout juste suffisant pour atteindre Israêl. Si dans dix ans ils envoient une bombe atomique du côté de Tel Aviv, on aura tout le temps de voir venir. Mais en fait, ils ne sont probablement pas plus méchants, les islamistes de Téhéran, que les Allemands arrivés en France en 40. Beaucoup de gens, et même Simone de Beauvoir, considéraient que leur comportement vis-à-vis des Parisiens, du moins au début, était tout à fait « correct » (sic.). Il ne faut pas croire tout ce qu’on raconte !


Voir ce commentaire dans son contexte