Commentaire de VICTOR Ayoli
sur Au bistro de la toile : les éleveurs qui ont vu l'homme qui a vu l'ours


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 30 août 2018 15:53

@cevennevive
... et qui rapporte plus que le circuit de vente normal ! Si l’ours et le loup n’existaient pas, ils devraient l’inventer.


Voir ce commentaire dans son contexte