Commentaire de berger
sur Au bistro de la toile : les éleveurs qui ont vu l'homme qui a vu l'ours


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

berger 31 août 2018 15:22

Je suis berger dans les Pyrénées et à lire Victor je me demande si je suis pas dans un bistrot de pelluts.

Chez nous ni loup ni ours, et mes amis berger sont tous d’accord : il n’y en aura jamais.

Des bergers en prison pour avoir défendu leurs troupeaux peut être mais des prédateurs de troupeaux non.

Et des bergers pour aller mendier des sous à la préfecture il n’y en a pas encore.

Votre papier est lamentable de raccourcis.


Voir ce commentaire dans son contexte