Commentaire de cettegrenouilleci
sur Pour un gouvernement des travailleurs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cettegrenouilleci 8 septembre 2018 10:55
à Jean Dugenêt

Bonjour

Je ne suis pas d’accord du tout avec la substance de votre article qui n’offre aucune perspective crédible pour modifier de façon significative la politique d’abandon national et de casse sociale mise en oeuvre par les gouvernements qui se sont succédé au cours des quatre dernières décennies. Cette politique conçue pour la seule satisfaction des appétits de profit et les désidérata de l’oligarchie euro-atlantique effectue ses ravages de façon subreptice, la plupart du temps à l’insu de nos concitoyens en se dissimulant dans les plis du drapeau de la soi-disant europe du progrès , de la paix et des libertés démocratiques et dans les arcanes diaboliques des traités constitutifs de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

En lieu et place du pragmatisme revendiqué pour adapter notre économie et notre société aux défis posés par la mondialisation , c’est la mise en concurrence permanente des salariés des différents peuples qui oriente en permanence les capitaux et les marchés vers le moins-disant social et donc les délocalisations, la casse de l’industrie et de notre agriculture, la régression continue du pouvoir d’achat et la remise en cause de nos services publics privatisés à tour de bras avec en ligne de mire les résultats catastrophiques inévitables engendrés par la course au profit comme en témoigne l’écroulement récent d’un pont de l’autoroute de Gènes en Italie.

Aucune des trois organisations politiques que vous souhaitez voir collaborer dans un gouvernement « anti-réactionnaire » ne remet en cause le piège infernal de l’Union Européenne qu’elles prétendent vouloir et pouvoir transformer en instrument du progrès social et de la paix, ne rechignant pas à mentir ainsi de façon impudente et criminelle à nos concitoyens.

D’autres organisation qui ne font pas la une des médias aux ordres proposent des analyses solides, une réelle intelligence des choses et en particulier des décisions et des pratiques qui ont conduit notre pays là où il en est et qui le mènent inexorablement à la catastrophe pour le seul profit de la classe d’escrocs qui contrôlent le pouvoir.

Tout en ayant des approches différentes, ces organisations proposent aux Français d’emprunter les chemins du redressement et de la réussite en s’attaquant à la racine des choses et en commençant par le commencement, c’est à dire par la sortie effective de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan selon des modalités appropriées.

Le recouvrement de notre indépendance nationale est en effet une condition nécessaire à la mise en place effective d’une authentique politique de redressement économique, social, diplomatique, culturel comme le proposent par exemple l’UPR, le PRCF ou le Comité Valmy, organisations toutes trois engagées dans la construction des outils politiques, dans l’éveil des consciences, dans l’organisation, la maturation et l’aguerrissement de cadres politiques compétents, fiables , honnêtes, capables d’assurer la relève et la réorientation radicale de la politique suivie, capables aussi de relever les défis qui accompagneront inévitablement ces changements incontournables.

Voir ce commentaire dans son contexte