Commentaire de Jean Dugenêt
sur Pour un gouvernement des travailleurs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 14:30

@cettegrenouilleci

Je suis d’accord avec ce que vous proposez. Avez vous vu quelque part dans la stratégie que je propose que j’entends laisser planer le moindre doute sur les intentions des directions que ce soient du PCF, du PS ou de la FI.
Votre référence à la révolution russe est pertinente et intéressante. Il a fallu 12 ans entre 1905 et 1917 pour que les bolcheviks conquièrent le pouvoir. Je n’en demande pas plus avec la stratégie que je propose. Dans les premières années, la propagande des bolchéviks était centrée sur la nécessité de faire tomber le tsar. Quand le tsar est tombé en février 1917 ce ne sont pas les bolcheviks qui ont pris le pouvoir. Le pouvoir s’est retrouvé entre les mains de « la bourgeoisie libérale ». Le 27 février Kerenski exige que la Douma prenne le pouvoir. Cette assemblée avait été dissoute par le tsar devant l’insurrection victorieuse. C’est seulement ensuite que les bolchéviks ont décidé de constituer des soviets.
C’est dans tout ce mouvement que les bolchéviks sont devenus majoritaires. Ils n’ont pas commencé par dire « tout le pouvoir aux soviets » et quand ils ont lancé ce mot d’ordre ils étaient encore minoritaires. Je propose une stratégie qui permette à l’UPR de devenir majoritaire... Cela passe par l’expérience que doivent faire les masses de leurs directions traitres. Je ne veux à aucun moment laisser planer des doutes. Il faut dire la vérité. Mais, l’étape qui consiste à faire tomber Macron (ou son(sa) remplaçant(e)) est comparable à l’étape qui consiste à faire tomber le tsar. Ensuite le peuple fait rapidement l’expérience du gouvernement Kerenski. Les conditions sont alors mures pour que le peuple prennent le pouvoir en plaçant les bolcheviks à sa tête.

Voir ce commentaire dans son contexte