Commentaire de njama
sur Prélèvement à la source : où est la faille ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 17 septembre 2018 14:18
L« année blanche » une fumisterie ?

Pour ceux non imposables sur le revenu, ça ne change rien effectivement pour eux, « l’ année blanche » n’est même pas blanche, elle est transparente.

Par contre, pour ceux imposables, actuellement en 2018 ils paient des impôts sur leurs revenus perçus en 2017, par tiers, ou en dix fois si mensualisation. Si la réforme du prélèvement à la source est appliquée, dès fin janvier l’impôt sera prélevé directement et automatiquement sur les salaires (revenus 2019) suivant un coefficient fiscal déterminé en fonction de déclarations précédentes sur le revenu 2017. En sorte que les contribuables imposables ne paieront aucun impôt sur leurs revenus perçus en 2018, salaires et retraites uniquement il me semble (à vérifier), et non pas droits d’auteur, droit à l’image, revenus locatifs, produits financiers, ou exceptionnels ...
L’année 2018 sera donc « blanche » pour les 42 % qui paient des impôts.

de même qu’elle sera « blanche », du moins en partie pour l’État, puisque cette réforme lui garantit une continuité de ses ressources fiscales.

Le trompe-l’œil éventuel pour de nombreuses personnes, surtout celles dont l’impôt est déjà mensualisé ce sera assez transparent, puisque les prélèvements ne s’arrêteront pas. de dix prélèvements en 2018 sur les revenus 2017 ils passeront de suite à douze, mais de l’année fiscale 2017 à celle de 2019, l’année 2018 étant zappée au passage, mais malgré tout « blanche ».



Voir ce commentaire dans son contexte