Commentaire de njama
sur Prélèvement à la source : où est la faille ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 17 septembre 2018 15:59

@Aristide

mais je reconnais que certainement pour la plupart des contribuables (comme moi, lol) qui ne provisionnent pas de suite, et paient au fur et à mesure, tiers ou mensualisation, bien que ce sera en trompe-l’œil puisqu’il n’y a pas de rupture mais continuité dans leurs paiements, néanmoins, ils n’auront pas acquitté d’impôts sur leurs revenus 2018. De ceux de 2017, on passe direct à ceux de 2019.
A l’inverse ma fille par exemple qui a de bons revenus mais très irréguliers provisionnaient systématiquement un % en prévision des impôts qu’elle devait payer l’année suivante, dès qu’elle percevait un salaire ou des droits. Parce quand il faut sortir des milliers d’€ vaut mieux être un minimum prévoyant, le fisc ne vous oublie pas lui ! jamais.

Le cas sera peut-être plus explicite en cas de décès, car l’impôt de l’année précédente aura déjà été acquitté direct par le défunt au fil des mois...

Voir ce commentaire dans son contexte