Commentaire de Bertrand Loubard
sur Kagamé - Rever : (5/n)[1] : Génocide des Tutsis du Rwanda et silence des armées. 3ième partie : Karegeya, Nyamwasa, Higiro et Consorts


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bertrand Loubard 25 septembre 2018 11:13

@Dom66

Merci pour votre commentaire.
« .... mais il ne faut pas oublier, rien obligeait les Hutus à massacrer autant de monde femmes et enfants…. » C’est absolument vrai mais dans quelle mesure les premiers crimes contre la paix, les premiers crimes de guerre n’ont-ils pas été commis par ceux qui voulaient faire faire à l’autre l’erreur fatale, comme dans les arts martiaux. Les Hutus génocidaires ont commis le crime abominable du Génocide, aboutissement d’une spirale de la violence dont tout le monde se rendait compte qu’elle allait finir par une catastrophe. Même Kagamé avait été prévenu de ce qu’il risquait de se produire si la guerre reprenait après les accords d’Arusha (suivant Roméo Dallaire)... Les USA lui concédaient 50.000 morts. Le piège diabolique consistait à en faire faire 500.000 et à en annoncer 500.000 autres de plus. Comme dirait Staline : 50.000 morts c’est une catastrophe dont on peut rechercher et analyser les causes. 1.000.000 de morts ce sont des calculs, des statistiques, des graphiques, de la théorie des nombres .... rien de plus. A l’instar de Madeleine Albright, Kagamé a estimé que c’était le « prix à payer » ... sacrifier les « petits Tutsis » de l’intérieur .... pour instaurer la Paix, la Liberté, la Démocratie ?....Pourquoi aurait-t-il déclaré à la BBC, alors qu’il lui était fait remarquer que les accords de Paix étaient signés à Arusha, qu’il avait le droit d’assassiner Habyarimana .... ? De l’analyse des résultats actuels on peut facilement découvrir l’origine de la catastrophe. Et ce ne sont pas les rues propres de Kigali, l’architecture bling-bling à crédit, une armée de près de 100.000 hommes disciplinés .... mais bien les petits voleurs de rue abattus (shoot to kill), les arrestations arbitraires, les exécutions extra judiciaires, la presse muselée, les « opposants » politiques assassinés, disparus, en prison ou en exile, les paysans qui ont faims, un Président à vie de la deuxième Démocratie d’Afrique à Parti Unique (après l’Ouganda de Musévéni). Du Rwanda on peut dire maintenant que ce n’est plus un pays qui a une armée...mais une armée qui a un pays. ! .
A propos du froc abaissé de la France et de l’ONU il faut se rappeler de ce que disait Mitterrand : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »....et cela est vrai depuis les accords de Yalta .... Les valets de tous poils sont les portes coton des patrons multinationales. Et il y encore tant à dire .... La propagande est bien exploitée par les « visionnaires » comme disait Tony Blair de Paul Kagamé....
Bien à vous.


Voir ce commentaire dans son contexte